C’était le fabuleux pays de Yam des anciens Egyptiens… Un vaste territoire où ils ont conduit d’audacieuses expéditions qui leur ont permis d’en rapporter du bois d’ébène, de l’encens, des bêtes sauvages. Et sans doute aussi des esclaves, dont un pygmée qui a provoqué la très vive curiosité du pharaon Pépi II. Ce pays, grand comme la France et peuplé de seulement 6 millions d’habitants, c’est le Darfour, une province soudanaise en proie à une guerre civile qui a fait depuis 2003 des centaines de milliers de morts et provoqué le déplacement de deux millions de personnes qui végètent aujourd’hui dans des camps de fortune en plein désert et dépendent de l’aide humanitaire internationale. Quand elle arrive. Mais que se passe-t-il exactement dans ce pays longtemps oublié Et que veut-on y cacher puisque l’envoyé spécial de l’ONU, chargé justement d’étudier dans quelles conditions des Casques bleus pourraient s’interposer au Darfour, vient d’être expulsé par les autorités soudanaises. Est-ce parce que, selon certains, on y perpètre un véritable génocide ? La semaine passée, Monsieur X m’a longuement parlé de l’histoire mouvementée du Soudan où une autre guerre opposant les Nordistes musulmans et arabes aux Sudistes noirs chrétiens ou animistes vient tout juste de se terminer. Une guerre où la querelle religieuse ne jouait pas tout à fait le rôle qu’on voulait lui attribuer. Car il flotte là-bas une forte odeur de pétrole. Par contre, au Darfour, ancien pays indépendant annexé au début du XX° siècle par le Soudan, la religion n’entre pas en jeu dans le conflit actuel : au Nord comme au Sud, on y est musulman. Et depuis fort longtemps. Quant à la question ethnique, elle n’a pas toujours eu l’importance qu’on lui accorde aujourd’hui : il faut en effet savoir que tous les habitants du Darfour, qu’ils soient nomades ou sédentaires, «arabes » ou « africains » - ces derniers étant prénommés zourgas - sont tous plus ou moins Noirs, avec tout de même des traits physiques distinctifs, et qu’ils ont vécu ensemble fort longtemps dans une paix relative. Alors de quoi s’agit-il ?

programmation musicale

Refugee all stars

Living like a refugee label: Anti-Incparution: 2006### Weeding dub

Long way album: BOF "Dub stories" (Nathalie Valet)label: Uncivilized worldparution: 2006

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.