" Le péché originel d'Israël " ! C'est ainsi que certains historiens israéliens, ceux qu'on a appelés les " nouveaux historiens ", ont nommé la question des réfugiés palestiniens… Cet exode massif qui a précédé puis suivi la création de l'Etat hébreu ! Mais que s'est-il réellement passé ? Les Palestiniens ont-ils choisi d'eux-mêmes de fuir leurs maisons et leurs terres afin de ne pas vivre dans un Etat juif ? Ou bien ont-ils été sciemment chassés par les sionistes ? Monsieur X, dans la première partie de cet entretien diffusé la semaine passée, rappelait une donnée essentielle : l'Etat juif, tel qu'il était prévu par l'ONU et son plan de partage de la Palestine, aurait compté 45% d'Arabes… Les sionistes pouvaient-ils s'accommoder d'un pays qui n'aurait été juif qu'à moitié ? A l'évidence, non. Toute l'histoire du sionisme le montre. Et, dans l'espoir de conquérir un jour une plus grande partie de la Palestine, Ben Gourion et les siens ont d'abord fait en sorte de torpiller le plan de l'ONU en tentant d'imposer leur propre plan de partage : un par-tage territorial avec le roi Abdallah de Jordanie conclu au terme d'un accord secret. L'objectif essentiel étant d'empêcher la création d'un Etat arabe en Palestine ! Mais il restait la question des populations arabes présentes à l'intérieur des frontières du futur Etat juif. Un chiffre s'impose : en 1949, au terme des guerres israélo-arabes, 800.000 Palestiniens auront pris le che-min de l'exode… Pourquoi ? Et dans quelles condi-tions ? Cette douloureuse question est toujours au cœur du conflit entre Israël et les Palestiniens. C'est le sujet de ce nouvel entretien avec Monsieur X. " Le péché originel d'Israël " est aussi, je le rappelle, le titre d'un ouvrage récent de Dominique Vidal paru aux éditions de l'Atelier… Un livre qui fait justement la synthèse des travaux des nouveaux historiens israéliens.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.