Un bond prodigieux vers la liberté ! Une détente extraordinaire ! En un seul saut, le jeune homme a échappé aux deux colosses soviétiques qui le surveillaient. Il se trouve maintenant au côté de policiers français qui opposent leurs cartes tricolores aux menaces des hommes du KGB… L’image avait de quoi frapper les imaginations… Et les journalistes de l’époque ne se sont pas privés de gloser sur ce moment exceptionnel où l’un des plus grands danseurs du XX° siècle, Rudolf Noureev, a choisi ainsi de rompre spectaculairement avec sa patrie et d’abandonner pour toujours le camp de l’Est. Cela se passait en 1961, à l’aéroport du Bourget. Et donc en pleine guerre froide. Noureev, mort en 1993, a toujours prétendu que son geste n’était pas prémédité et qu’il avait obéi à une soudaine inspiration quand on lui avait annoncé qu’il devait abandonner ses camarades en partance pour Londres et rentrer à Moscou. Mais cette spontanéité est suspecte. Et, c’est la thèse de Monsieur X, les services secrets ne pouvaient pas ne pas avoir été mêlés à une affaire aussi sensible sur le plan de la propagande et de la compétition Est-Ouest. Et, d’ailleurs, les Soviétiques ont toujours affirmé que la défection du danseur-étoile avait été préparée par les Occidentaux, et particulièrement par la CIA. Mais Rudolf Noureev, lui, avait de bonnes raisons pour s’en tenir à sa thèse et nier que son choix était politique !

programmation musicale

NORD/ Stéphane Grangier

L'homme invisible label: Artsonor### Peter GABRIEL

The Barry Williams Show label: Real World### Hans ZIMMER

Le Pacificateur : Devoe's revenge label: Dreamworks

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.