Crime contre l’humanité ! C’est la plainte qui a été déposée l’été dernier par une association de familles de harkis… Une plainte pour dénoncer l’abandon et les massacres, une plainte pour incriminer l’oubli, une plainte pour mettre en cause le mépris et la trahison… Il s’agit sans doute de l’une des pages les plus noires, les plus honteuses, de notre Histoire… Alors que le quarantième anniversaire de la fin de la Guerre d’Algérie va être célébré, il m’a semblé important de demander à Monsieur X de revenir sur ces événements tragiques de l’année 1962 afin d’essayer de comprendre, sinon de justifier… Et, tout au long de notre entretien, j’avais à l’esprit ce récit du commandant Hélie de Saint Marc : "Je me souviens de certains villageois accourus je ne sais comment et qui essayaient de s'accrocher aux camions. Je m'en souviendrai toute ma vie: les crosses des fusils contre les mains qui s'agrippent... Ce sont des scènes qui resteront à jamais gravées dans la mémoire de ceux qui les ont vécues : des hommes, des femmes, des enfants qui s'accrochent désespérément aux camions surchargés et qui, rejetés, tombent en pleurant dans la poussière de la route; des fidèles entre les fidèles, qui tentent de suivre les colonnes en retraite et qui s'effondrent, épuisés, sans secours. Faut-il décrire ce qui se passa dans les villages, à qui nous avions offert notre protection, qui l'avaient acceptée et que nous abandonnions ? Faut-il raconter les hameaux rasés, incendiés ? Faut-il dire les massacres, les assassinats ?" C’était en 1949, au nord de l’Indochine. L’armée française se repliait en abandonnant ceux qu’elle avait enrôlés et promis de protéger… Treize ans plus tard, les mêmes scènes se reproduiront en Algérie. Comme si on n’avait rien appris, rien retenu. Et ce sont des milliers, peut-être même des dizaines de milliers de harkis qui seront sacrifiés.

programmation musicale

THE WALKABOUTS

Mary Edwards ### MIOSSEC

Tonnerre ### COLDPLAY

Yellow

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.