Comment le FBI et son puissant patron Edgar Hoover ont tenté de nuire aux initiatives du célèbre savant en lui prêtant des desseins fallacieux et subversifs envers l'Amérique ?

Einstein, le savant le plus célèbre au monde était aussi un homme engagé, contre l'intolérance et pour la justice, de la lutte contre le nazisme à la dénonciation de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. 

Son humanisme et son pacifisme sont bientôt instrumentalisés par le FBI pour mieux le perdre, suspecté par l'organisme et son patron, celui qui sera son plus fervent détracteur, Edgar Hoover d'agir contre les intérêts des Etats-Unis. 

Pourtant Einstein, en alertant le président Roosevelt des intentions qui sont celles d'Hitler en Europe, est à l'origine de la création de la bombe atomique. Mais parallèlement, ses nombreux engagements et ses causes contre toutes formes de discriminations sociales lui attirent beaucoup d'inimitiés dont celle, exacerbée, du FBI qui n'aura de cesse de le surveiller, lui prêtant des intentions mystérieuses pour obtenir à tous prix son expulsion et l'avortement de ses projets. 

Le FBI, comme ses nombreux détracteurs, l'accusent d'être un pacifiste, partisan de la subversion dissimulant ses convictions communistes, opérant dans l'ombre contre les Etats-Unis. Ce qui n'altère en rien la volonté du savant de lutter pour les causes qu'il trouve juste. 

Retour sur cette incroyable course poursuite politique que le FBI a voulu fomenter contre Albert Einstein pour mieux le perdre. Suspectant l'initiateur de la bombe atomique d'être un espion communiste de l'est. 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.