Retour sur l'un des grands mystères du XXe siècle : l'attentat contre Jean-Paul II, le 13 mai 1981 opéré par le Turc Mehmet Ali Ağca et son complice Oral Çelik, membres de l'organisation islamiste et nationaliste turque des « Loups gris ».

On connaît les coupables, les hommes de main, mais on ignore toujours l'identité du ou des commanditaires qui avaient intérêt à faire disparaître le pape polonais. 

Il était bien sûr séduisant, au départ, de penser que l'ordre venait de Moscou. L'URSS avait tout à craindre de cet énergique pape venu de l'Est qui risquait d'attiser l'anticommunisme. 

Quels rôles ont tenu la plupart des grands services secrets ?

De même chez l'auteur de l'attentat, Ali Ağca, qui n'a cessé de faire des déclarations contradictoires quant à sa connivence avec d'éminents politiciens, les services secrets turcs ou encore sa collaboration avec les mafias. 

À savoir qu'au départ, "Les Loups gris" étaient une organisation islamiste orientée contre la subversion communiste. Mais pourquoi cette organisation aurait-elle eu intérêt à tuer le pape ? "Les Loups gris" ne seraient-ils que la partie émergée de l'affaire ? Il sera question de leurs liens avec la mafia italienne, leurs compromissions avec la loge maçonnique P2 qui présente également beaucoup de contradictions. À qui le crime a profité ? 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.