Fidel Castro, président de Cuba à l'Assemblée générale des Nations Unies le 22 septembre 1960
Fidel Castro, président de Cuba à l'Assemblée générale des Nations Unies le 22 septembre 1960 © The Library of Congress Prints & Photographs Online Catalog / Warren K. Leffler

Son histoire a subjugué George Clooney, qui a décidé d’en faire un film. William Morgan, l’Americano, comme on l’a appelé à Cuba. L’un des trois seuls étrangers, avec l’Argentin Che Guevara et l’Espagnol Menoyo à avoir été chef militaire des barbudos de Fidel Castro lors de la conquête du pouvoir…

Et il est vrai que la vie aventureuse et tragique de Morgan est assez extraordinaire. Mauvais garçon, séducteur impénitent, déserteur de l’armée américaine, trafiquant lié à la mafia, pourquoi a-t-il un beau jour de 1957 choisi de rejoindre les révolutionnaires cubains qui voulaient abattre le dictateur corrompu Batista ? Pour étancher sa soif d’aventure ? Par romantisme ? Par idéalisme ? En tout cas, une vraie métamorphose qui va le conduire à devenir l’un des commandants les plus audacieux de la guérilla cubaine… Le « comandante Yankee » ! Mais n’a-t-il pas été aussi un agent double qui a flirté dangereusement avec laCIA pour mieux sauver le lider maximo ? Bref, le héros a-t-il failli ?

Dès lors sa fin tragique était presque inéluctable, ne serait-ce que parce que la Révolution mange trop souvent ses enfants…

Un dernier mot avant d’écouter Monsieur X. La vie de William Morgan fait l’objet d’un long article dans la dernière livraison de l’excellente revue Feuilleton .

Les liens

Revue Feuilleton, n°7, printemps 2013 Avec notamment l'article de David Grann : "Yankee Comandante" (publié initialement dans "The New Yorker", mai 2012)

Pour voir des photos de l' Americano William Morgan......

Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.