"La démocratie s’arrête là où commence l’intérêt de l’Etat !" La phrase est signée Charles Pasqua. Et justement, dans le dossier que Monsieur X ouvre aujourd’hui, il va beaucoup être question de Charles Pasqua, alors qu’il était ministre de l’Intérieur du premier gouvernement de cohabitation dirigé par Jacques Chirac. André Mecili était un avocat français d’origine algérienne. En 1987, Il a été assassiné sur le sol français et le tueur, rapidement identifié par la police, a été expulsé en urgence absolue vers Alger. Exactement comme si Paris ne voulait pas s’impliquer dans une af-faire algérienne ! Ou plutôt exactement comme si la France ne voulait pas contrarier l’Algérie avec laquelle elle entretient des rapports aussi houleux que passionnels. Pendant plus de vingt ans, et malgré les efforts incessants de la veuve de Mecili, le dossier de ce crime d’Etat – car c’est bien de cela qu’il s’agit – n’a guère progressé. La Justice ne s’est pas hâtée et a même, à plusieurs reprises, essayé d’enterrer purement et simplement l’affaire. En octobre 1992, par exemple, la Cour d’appel de Lyon juge irrecevable la plainte d’Annie Mécili au motif qu’elle ne saurait prétendre avoir personnellement souffert de préjudice ! Et, bien sûr, aussitôt après, le juge d’instruction prononce un non-lieu. Mais, enfin, cet été, l’affaire rebondit de façon spectaculaire : un certain Hasseni est appréhendé à l’aéroport de Marseille. C’est lui, ancien officier de la Sécurité militaire algérienne, qui aurait peut-être payé le tueur ! Monsieur X qui avait déjà évoqué cette affaire il y a plusieurs années rend compte des derniers développements et rappelle les faits…

programmation musicale

Orange Blossom

Souffrance label: Atlanteparution: 2004### Orange Blossom

Desert Dub album: Everything must changelabel: Atlanteparution: 2004### Souad Massi

Raoui album: 2001label: Island Records### liens

MEDIAPART (site payant)

L'enquête de Benoît Collombat sur France Inter

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.