Poutine plus fort que Brejnev ! Si l’ancien président et actuel Premier ministre russe réussit, comme c’est probable, à se faire réélire à la présidence en 2012, il peut espérer régner sur le Kremlin jusqu’en 2024. C’est à dire au terme des deux mandats de six ans que la constitution lui permet d’exercer… 12 ans donc, plus ses 8 ans de présidence de 2000 à 2008, cela fera 20 ans. Et peut-être faudrait-il ajouter ces quatre ans pendant lesquels il a été Premier ministre et où il a pesé de tout son poids sur le pouvoir, face au pâlot Medvedev ! 24 ans à la tête de l’état russe, donc, si la fortune lui sourit. Leonid Brejnev, lui, ne sera resté numéro un que 18 ans… Et seul Staline, si j’ose dire, a fait mieux en demeurant maître de la Russie pendant 30 ans…

Poutine, en annonçant récemment qu’il serait à nouveau candidat, aurait donc mis fin à une farce. Et tous ceux qui croyaient que l’élection présidentielle de 2012 permettrait une authentique confrontation entre le modernisateur Medvedev, réputé plus libéral et proche de l’Occident, et le nationaliste autoritaire Poutine, ont l’impression d’avoir été bernés… Et même cocus, soyons franc !

Monsieur X revient donc sur ce faux duel qui a tenu en haleine tous les observateurs et spécialistes de la Russie post-soviétique. Un faux duel mais un vrai pacte : Poutine et Medvedev, depuis le début, auraient été d’accord pour interchanger leurs fauteuils quand viendrait le temps de l’élection présidentielle… Mais Monsieur X a des doutes…

Bibliographie :

- "Prédateurs du Kremlin ", Hélène Blanc et Renata Lesnik, Le Seuil, 2009

- "Les héritiers du KGB, enquête sur les nouveaux boyards ", Andreï Soldatov et Irina Borogan, François Bourin Editeur, 2011

-"Paroles libres ", de Mikhaïl Khodorkovski, Fayard, 2011

- "Dans la maison des morts, prisonnier de Poutine ", Mikhail Khodorkovski et Natalia Gevorkyan, à paraître fin janvier 2012 chez Denöel

Discographie :Les orges de Barback/ label IRSAN

-Le monde est dans ma poche

-Invitation

-Marionnettes

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.