Lisbonne, le pont du 25 Avril - 28 janvier 2006
Lisbonne, le pont du 25 Avril - 28 janvier 2006 © GIRAUD Patrick / GIRAUD Patrick

L’affaire était curieuse. Et même inédite, si j’en crois les auteurs de "L’Histoire politique des services secrets français" . Le SDECE , comme s’appelait alors notre service de renseignement, est intervenu directement pour la première et unique fois de son existence dans le cours de l’Histoire d’un pays européen… Comme s’il s’agissait de l’un de ces états africains francophones où, malgré la décolonisation, nos barbouzes ont longtemps fait la pluie et le beau temps.

Ce pays, c’est le Portugal … Et ce n’est pas un hasard car au temps du salazarisme triomphant, le SDECE entretenait des rapports étroits avec la police politique du pays, laredoutable PIDE . Le service secret d’un pays démocratique, la France, collaborant avec les organes de répression d’un état dictatorial, le Portugal, c’était malheureusement la vérité ! Mais la Guerre froide permettait ce genre d’alliance douteuse car il fallait faire d’abord pièce au communisme, partout où il était censé menacer les intérêts de l’Occident…

à ma demande, Monsieur X s’est donc penché sur ces événements qui se sont déroulés au mitan des années 70, c'est-à-dire avant et après la « Révolution des Œillets »

Plaque commémorative sur le mur de l'ancienne prison et centre de torture  Aljube à Lisbonne
Plaque commémorative sur le mur de l'ancienne prison et centre de torture Aljube à Lisbonne © Bosc d'Anjou / Bosc d'Anjou from New York, NY, USA

Traduction : Ici/Du silence des étroites cellules de prison/ De la patrie bâillonnée/ Des poitrines meurtries par les tortures de la PIDE/ S’élève la clameur de la liberté/ En ce mois d’avril fleuri

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.