« Ce qui se passe aujourd’hui au Congo, c’est l’équivalent d’un "11 septembre" par jour ! » Ainsi parle Brian Wood, un responsable sur place d’Amnesty International. Et pourtant qui s’intéresse vraiment à ce drame humain, sans comparaison ou presque, dans notre monde assommé par la crise financière et d’abord soucieux de sauvegarder ses privilèges ? La République démocratique du Congo, ex-Zaïre, connaît donc sa troisième guerre civile en une décennie. Un conflit qui déchire en ce moment le Kivu, une province située à l’est du pays, c'est-à-dire dans une région limitrophe du Rwanda et de l’Ouganda, deux Etats qui n’ont jamais réellement dissimulé leur intérêt pour ce territoire où abondent les richesses naturelles tant minières et même gazières et pétrolifères qu’agricoles ou forestières. Outre ces convoitises, il faut aussi souligner que la crise actuelle découle directement des événements tragiques qui se sont déroulés au Rwanda en 1994, un génocide qui a provoqué la mort d’au moins huit cent mille Tutsi et qui a été suivi par d’autres massacres au Congo même. Au Kivu on assiste donc à une sorte de répétition tragique de ces horreurs où, comme d’habitude, ce sont les civils qui paient le prix fort : assassinats, viols, pillages, épidémies et, bien sûr, déplacements de populations qui fuient par dizaines de milliers et se réfugient tant bien que mal dans la jungle. Et ceci malgré la présence du plus gros contingent de Casques bleus jamais mobilisés par l’ONU… Monsieur X, qui m’a souvent parlé du Congo, revient donc d’abord aux sources de ce drame dont on voit mal l’issue et qui ne semble guère préoccuper la communauté internationale.

programmation musicale

Bisso Na Bisso

Dans la peau d'un chef label: Issap Productions/V2 Musicparution: 1998### Rumbanella Band

El Congo label: Marabi Productionsparution: 2003### Zap Mama

Furahi label: Cramned Discsparution: 1994

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.