L'affaire a fait scandale au début des années 70… Elle a même considérablement envenimé les relations entre notre pays et les États-Unis. Mais, c'est vrai, il y avait de quoi irriter notre grand allié : car le Français qui s'est fait pincer à son arrivée en Amérique avec plus de quarante kilos d'héroïne semblait être un agent de nos services secrets… Un agent qui aurait agi sur ordre ! Notre service de renseignement, le SDECE, a-t-il été mêlé réellement à un trafic de drogue ? Et pour-quoi ? Autant vous le dire tout de suite, l'affaire est complexe et beaucoup plus obscure qu'il n'y paraît. Mais Monsieur X nous a habitués depuis longtemps à démêler l'écheveau de ces dossiers tortueux et à met-tre en lumière les manipulations qu'ils dissimulent… Toutefois, disons-le tout de suite, cette affaire doit être resituée dans le cadre plus vaste des boule-versements qui secouent nos services secrets à la fin des années 60 et au début des années 70… Des boule-versements qui vont se traduire par une véritable purge et l'arrivée à la tête du SDECE d'un quasi-inconnu, Alexandre de Marenches. Un homme qui va tailler sans états d'âme dans la hiérarchie des services et couper pas mal de branches pourries ou prétendues telles… Le SDECE ancienne manière, celui qui, issu de la France Libre, avait traversé les coups tordus de la IV° République et les tentations barbouzardes de la V°, aura vécu. Et, selon Monsieur X, il y perdra de sa su-perbe et certainement de son efficacité. Quinze ans plus tard, ne l'oublions pas, ce sera la lamentable af-faire du Rainbow Warrior…

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.