C’est le rêve de tous les services de renseignement : détenir enfin une drogue ou un système qui permettent d’obtenir d’un individu la vérité. La vraie vérité, si j’ose dire. Plus de mensonge possible ! Plus de faux-fuyants, plus de truquage ! La vérité, rien que la vérité… Certes, il existe ce que l’on appelle à tort le sérum de vérité, c’est à dire le penthotal… Mais il n’est pas complètement fiable. Quant au détecteur de mensonges qui mesure les émotions d’un sujet que l’on interroge il n’est pas sûr à 100%. Et des services secrets, tels que le KGB, ont même entraîné leurs agents envoyés à l’étranger à passer avec succès l’épreuve du détecteur de mensonges… Et puis, malheureusement, vieille comme le monde, il y a la torture. Mais là encore, aussi sophistiquée et cruelle soit elle, certains individus résistent. Et même s’ils avouent, leurs tortionnaires ne pourront jamais être convaincus de leur totale sincérité… Alors on cherche toujours la substance miracle, celle qui permettrait à coup sûr de confondre les espions et de faire par exemple le tri entre les vrais et faux transfuges. Si tous les services de renseignement qui comptent ont effectué ce genre de recherches, les Américains, CIA et armée, ont été particulièrement en pointe et ont procédé à de très nombreuses expérimentations sur l’homme. Et parfois clandestinement, à l’insu des cobayes utilisés. Mais, ce qui est encore plus curieux, c’est que ces recherches sont à l’origine de la grande vague contestataire qui va submerger la jeunesse états-unienne dans les années 60. Hippies, baba-cools, femme-fleurs viennent en effet de découvrir le LSD, une drogue nouvelle tout juste sortie des laboratoires de la CIA.

programmation musicale

Jimi Hendrix

Purple Haze album: The best of Woodstocklabel: Warner### Jimi Hendrix

Star spangled banner album: The best of Woodstocklabel: Warner Music### Jefferson Airplane

White Rabbit album: Surrealistic pillowlabel: RCA Recordsparution: 1967

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.