Retour sur le rôle ambigu qu'ont joué ces forces d'intervention mercenaires lorsque la France a vainement essayé de sauver le soldat Mobutu, le dictateur zaïrois ayant gouverné de 1965 à 1997.

Ce sont des mercenaires, des soldats perdus et toujours en mal d'aventures qui se sont rendus tristement célèbres en combattant dans l'ex-Congo belge appelé "Zaire" mais aussi dans d'autres espaces africains, dans les années 1960' où ils ont généralement soutenu des causes néo colonialistes. 

En 1996-1997, lorsque la France a essayé d'intervenir au profit du dictateur zaïrois, cette  intervention militaire s'est révélée désastreuse et sanglante et est restée symboliquement le chant du cygne de Jacques Foccart, le grand prêtre de la Françafrique. 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.