Peu de gens connaissaient son nom… Irving Brown, un nom par ailleurs passe-partout… Et ils étaient encore moins nombreux à savoir ce que faisait exactement cet Américain jovial et bon vivant qui aimait tellement notre cuisine et nos vins qu’il s’est définitivement installé en France et qu’il y est mort. Mais combien de secrets demeurent enfouis à jamais sous la dalle de pierre du cimetière Montparnasse où il repose depuis le 14 juillet 1989 ? Une date symbolique pour cet homme qui appréciait tant notre pays. Sans déflorer le long entretien que Monsieur X m’a accordé, je peux simplement vous dire que Brown a sans doute l’un des personnes-clefs de la Guerre froide… Un acteur présent sur presque tous les fronts mais qui a raté de peu le succès de son camp, et donc de sa vie, c’est à dire la chute du Mur de Berlin et l’implosion de l’Empire soviétique. Homme de l’ombre, espion, manipulateur, Irving Brown, syndicaliste de formation, a été un infatigable commis-voyageur de la propagande occidentale. Ce polyglotte était à l’aise partout où il passait. D’autant qu’il ne venait rarement les mains vides. Mais c’est sans doute en France qu’il a le plus souvent exercé ses talents.

programmation musicale

Jack White

Wayfaring stranger album: BOF "Cold Moutain"label: Sony### Marco Benevento

Are you the favorite person of nobody? ### Marco Benevento

If you reep or asking me

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.