Seront-ils jugés un jour ? Et combien le seront ? Je veux parler des Khmers Rouges… Les chefs Khmers Rouges, car il n’est pas question de juger les milliers de Cambodgiens qui ont été, contraints ou pas, les auxiliaires des bourreaux. Le génocide cambodgien, l’un des plus importants du XX° siècle, a fait entre un million et deux millions de victimes. Peut-être même plus. Et il est parfois difficile d’imaginer comment ce peuple débonnaire a pu soudain basculer dans l’horreur… Les semaines passées, Monsieur X est remonté aux sources de cette tragédie. Le Cambodge, pays neutre, est dirigé pendant deux décennies par le prince Sihanouk, un leader fantasque qui louvoie entre les grandes puissances et essaie surtout de sauvegarder la paix dans son pays, alors même que son voisin, le Viêt-Nam, est déchiré par la guerre. Le pari est sans doute impossible. Les Nord-Vietnamiens violent depuis longtemps l’intégrité territoriale cambodgienne pour ravitailler le Vietcong et établir des bases arrière. En 1969, après l’entrée de Richard Nixon à la Maison Blanche, commence une campagne secrète de bombardements au-dessus du Cambodge. Puis en 1970 un putsch, inspiré par Washington, chasse le prince Sihanouk. Deux mois après, des troupes américaines interviennent sur le sol cambodgien… Le pays bascule dans la guerre tandis qu’une guérilla communiste pro-chinoise monte en puissance. Cinq ans plus tard, alors que les Américains et leurs alliés sud-vietnamiens sont défaits, les Khmers Rouges s’emparent de Phnom Penh. Et aussitôt le génocide commence… Le pays tout entier devient un gigantesque camp d’extermination. Mais en 1979, le Viêt-Nam, l’ennemi héréditaire, envahit le Cambodge et chasse les Khmers Rouges. La résistance s’organise contre l’occupation vietnamienne. Une résistance dominée par les Khmers Rouges et qui va bénéficier d’aides très curieuses…

programmation musicale

Buddy Gey

Hard Time Killing Floor label: Silverstone### Claude Nougaro

Vie violence label: Philips### Pink Floyd

Shine on you crazy Diamond label: EMI

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.