La comparaison est impitoyable : le 17 octobre 1961, la police parisienne et ses supplétifs ont tué plus de manifestants nord-africains désarmés que les militaires chinois sur la place Tiananmen en juin 1989… Et pourtant, alors que dans le monde entier la condamnation des autorités de Pékin a été quasi-unanime, la tuerie parisienne n’a suscité que peu de réprobations. Et il a fallu attendre les années 80 pour que la vérité se fasse jour sur un véritable massacre : « la répression d’état la plus violente et la plus meurtrière qu’ait jamais subie une manifestation de rue désarmée dans l’histoire contemporaine de l’Europe occidentale » selon les universitaires britanniques Jim House et Neil Mac Master.

Pourquoi un aussi long silence observé tant à Paris que dans le camp des indépendantistes algériens ? Pourquoi aussi un tel déchaînement de haine qui a causé la mort de dizaines de Nord-Africains en 1961 alors même qu’on s’acheminait vers la paix en Algérie et que les autorités françaises avait commencé à négocier avec le gouvernement provisoire algérien ? Pour Monsieur X qui revient sur cette affaire 50 ans après, il est évident que la tuerie a été préméditée et qu’elle répondait à d’obscurs objectifs politiques…

Bibliographie :

- "La Bataille de Paris : 17 octobre 19 61" , Points Seuil, 2007 ; et aussi « Octobre 1961, un massacre à Paris », (nouvelle édition augmentée), Hachette Pluriel, 2011, de Jean-Luc Einaudi

- "Le 17 octobre des Algériens" , de Marcel et Paulette Péju, suivi de « La triple occultation d’un massacre », par Gilles Manceron, La Découverte, 2011

- « Paris 1961, les Algériens, la terreur d’Etat et la mémoire » , de Jim House et Neil MacMaster, Taillandier, 2006

- « La police française et les Algériens, 1945-1962 » d’Emmanuel Blanchard, Nouveau Monde Editions, 2011

- Les calots bleus et la bataille de Paris. Une force de police auxiliaire pendant la guerre d'Algérie (1959-1962) », de Rémy Valat , Michalon, 2007

- « Octobre Noir », une BD de Didier Daeninckx et Mako, préface de Benjamin Stora, Adlibris Editions, 2011

- « Commissaire de police en Algérie, 1952-1962 __ », Roger Le Doussal, Editions Riveneuve, 2011

Discographie :

  • « Angel face » et « Kurosawa Akira » de Stephan Oliva, album : « Film Noir », chez Illusions, 2010
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.