On a appelé ça "le syndrome du périscope" ! Une véritable hantise qui a tenu en haleine des centaines de milliers de Suédois. Car ces périscopes de sous-marins semblaient être partout, au large des côtes suédoises. Retour sur le naufrage du K8, depuis son lancement à la fin 1959 et ses enjeux pour l'époque.

Retour sur l'histoire de ce célèbre bâtiment marin accidenté, en 1970, c'est le fameux engin maritime soviétique "le K8" qui comportait alors deux réacteurs et quatre torpilles nucléaires. Tout l'enjeu repose sur la présence de ces matériaux radioactifs, leur dispersion dans le milieu marin et leurs conséquences désastreuses pour l'écosystème.

Un accident préoccupant auquel s'ajoute de nombreux autres naufrages de bâtiments soviétiques à propulsion nucléaire remplis de déchets radioactifs. Ces bâtiments ont souvent été sciemment coulés par les autorités soviétiques de l'époque !

Autant d'enjeux qui sont à replacer dans la course frénétique à l'armement naval engagée entre les deux grandes puissances de l'après-guerre. Après la course de l'espace, c'est une véritable course maritime qui s'est opérée. 

Le Kremlin et l'URSS Navy n'avaient qu'une exigence : assurer dans les meilleurs délais la mise en service des sous-marins atomiques pour se confronter aux Américains. Mais à quel prix ? Une frénésie maritime qui s'est heurtée à de nombreuses défaillances dans la construction précipitée de ces navires de guerre. 

Retour sur l'histoire dramatique qu'a suscité le K8 depuis son lancement à la fin 1959 jusqu'à son naufrage qui traduit tout le langage de la guerre froide

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.