On l’appelait l’homme aux orchidées ! Parce qu’il cultivait ces fleurs exotiques avec passion et une telle patience qu’il remportait régulièrement des concours dans les salons spécialisés… Et ceux qui voyaient cet échalas voûté et distingué déambuler dans les couloirs de la CIA le surnommaient le «fantôme gris »… Ajoutons que c’était aussi un excellent pêcheur de truites qui capturait lui-même ses mouches… Bref, vous l’avez compris, James Jesus Angleton était un type curieux, un intrigant. Un vrai personnage de roman… Et il y avait longtemps que je voulais demander à Monsieur X ce qu’il pensait de cet homme qui a peut-être été le plus grand chasseur de taupes soviétiques de l’histoire de la CIA… Peut-être, oui, car aujourd’hui, on a des doutes… Et si ce chef du contre-espionnage américain qui voyait des espions partout avait lui-même été une taupe ?… Un agent double chargé de mettre la pagaille dans les services secrets occidentaux en les déstabilisant, en faisant révoquer les meilleurs éléments et en instillant en permanence le doute !

La question n’est toujours pas résolue. Angleton a lui-même été chassé de la CIA dans les années 70. Et ce personnage légendaire est mort quelque temps après. Mais son ombre demeure. Et avec elle, cette interrogation sur le véritable rôle qu’a joué ce personnage dans l’histoire de l’espionnage pendant la guerre froide… Une affaire qui nous concerne nous aussi, Français, car Angleton est à l’origine de la plus grande tentative de déstabilisation de nos services de renseignement…

1ère diffusion : 26 avril 2003

James Jesus Angleton
James Jesus Angleton © unknown employee of US federal government
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.