Le chef d'Al-Qaïda lançait une véritable déclaration de guerre contre les Etats-Unis en appelant les fondamentalistes islamiques à s'en prendre aux Américains, annonçant les attentats du 11 septembre.

Aujourd'hui, n'importe quelle organisation terroriste peut revendiquer son appartenance à Al-Qaïda, elle ne sera jamais démentie. Mais, pendant très longtemps, Al-Qaïda et ben Laden sont demeurés des inconnus pour les Américains qui étaient pourtant leur première cible.

Tous ces terroristes islamistes appartenaient à la même mouvance et avaient émergé sur le même terreau : la guerre d'Afghanistan. Cela plaçait les Etats-Unis dans une situation délicate à cause de l'implication des services étasuniens dans la guerre des moudjahidines.

Au début des années 1990, les anciennes connivences datant de la guerre contre les Soviétiques existaient encore. Et pourtant ça n'empêche pas les terroristes islamistes de s'attaquer un peu partout dans le monde aux Américains. 

Ben Laden devenait l'ennemi numéro 1 des Américains. La CIA ne pouvait plus rien pour lui. Reste à comprendre pourquoi, pendant si longtemps, Washington a fait preuve de tant de mansuétude à son égard.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.