Membres du FLN au Congrès de la Soummam, 1956
Membres du FLN au Congrès de la Soummam, 1956 © Public Domain - Algeria / VitamineDZ

C’est l’histoire d’une manipulation particulièrement audacieuse… Une opération des services secrets français en pleine guerre d’Algérie qui avait pour objectif de semer la division dans le camp indépendantiste, mais qui est aussi indirectement responsable de l’un des pires drames de ce conflit : le massacre de Melouza ! 350 villageois tués à coups de fusil, de haches et de couteaux.

Il faut aussi ajouter que cette tuerie a donné lieu à une autre guerre : celle de la propagande ! Pour le FLN , qui niera toujours farouchement toute implication dans cette tragédie, ce sont forcément les troupes coloniales qui ont perpétré ce massacre. Tandis que pour les autorités françaises , les auteurs de la tuerie sont les fellaghas qui ont éliminé des innocents, seulement coupables de vouloir rallier la France…

Monsieur X revient donc sur la genèse et la mise en œuvre de cette opération, nom de code « Olivier ». Une histoire d’où émerge la figure d’un homme étonnant qui aurait pu devenir un héros dans son pays, Mohammed Bellounis , s’il n’avait été brisé par le pouvoir colonial.

Messali Hadj, fondateur du MNA,  dans les rues d'Alger
Messali Hadj, fondateur du MNA, dans les rues d'Alger © Public Domain - Algeria
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.