Dès le début, la révolution hongroise de 1956 était condamnée ! C’est en tout cas la conviction de Monsieur X… Le clan stalinien au sommet de l’Etat soviétique avait décidé d’en finir. Et si, au Kremlin, on a semblé hésiter, c’est parce que les conservateurs et les services secrets, largement représentés à Budapest, ont piégé Khrouchtchev… Khrouchtchev, l’homme du XX° Congrès, celui qui a dénoncé les crimes de Staline… Et qui sera ensuite celui de la féroce répression contre les Hongrois. « Il a jeté le masque ! » pensera-t-on dans le monde entier. Et il s’en suivra un véritable séisme dans l’univers communiste… Ce sera en particulier le premier grand divorce entre les intellectuels et les communistes. Mais le piège, si piège il y a eu, n’a-t-il pas été aussi tendu par des Occidentaux qui avaient intérêt à noircir le tableau et à faire apparaître Khrouchtchev sous son plus mauvais jour ? C’est l’une des questions auxquelles Monsieur X se propose de répondre dans ce nouvel entretien. Rappelons simplement que la Hongrie était depuis un an traversée par un puissant mouvement contestataire, essentiellement dans les milieux intellectuels. Et les opposants au régime communiste ne pouvaient qu’être stimulés par l’agitation qui se produisait en même temps dans la démocratie populaire voisine, la Pologne. Ajoutons enfin que les événements dramatiques de 1956 vont coïncider avec l’intervention militaire franco-britannique en Egypte. Et comme Monsieur X ne croit pas beaucoup au hasard…

programmation musicale

Gilles Apap

Valse triste label: Sony Musicparution: 1994### Goran Bregovic

Hop hop hop label: Mercuryparution: 2003### Robin Leduc

On se lasse label: V2 Music Franceparution: 2003

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.