Bien qu'il y ait eu un manque de coordination des agences de renseignement et des incompréhensions administratives, retour sur toutes les hypothèses avancées quant aux circonstances de l'attentat.

Nombreuses sont encore les questions et les spéculations dressées quant aux circonstances dans lesquelles tout cela s'est opéré. 

  • Les néoconservateurs américains n'ont pas hésité à faire l'amalgame entre les terroristes et le dictateur irakien : la Maison-Blanche aurait-elle sciemment laissé Al-Qaïda perpétrer un attentat en imaginant que cette action terroriste fournirait ensuite un prétexte pour attaquer l'Irak en accusant Saddam Hussein d'être le complice de ben Laden ? 
  • Il y a eu ensuite cette gigantesque construction intellectuelle autour de la présence d'armes de destruction massive en Irak. 
  • Les organismes civils et militaires chargés d'assurer la sécurité aérienne des États-Unis ont-ils failli ? 

En dépit de tous les renseignements précis parvenus aux services secrets et même directement à la Maison-Blanche, rien n'a été fait pour contrarier les desseins d'Al-Qaïda. D'autant plus troublant que depuis longtemps, beaucoup d'agences de renseignement savaient que les terroristes envisageaient de transformer des avions de ligne en bombes volantes. 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.