NSA defectors William H. Martin and Bernon F. Mitchell at the Moscow press conference announcing their defection, July 1, 1960
NSA defectors William H. Martin and Bernon F. Mitchell at the Moscow press conference announcing their defection, July 1, 1960 © National Security Agency Cryptologic Heritage website / National Security Agency Cryptologic Heritage website

C’est une étrange coïncidence : un demi-siècle avantEdward Snowden, deux lanceurs d’alerte, des whistleblowers, comme les nomment les Américains, ont eux aussi publiquement dénoncé les méthodes d’espionnage de leur pays et en particulier celles de la NSA, la National Security Agency. Et ils ont fini par se réfugier à Moscou ! Tout comme Snowden aujourd’hui. Et encore comme Snowden, ils ont été accusés d’être des traîtres par l’administration états-unienne. Il faut aussi observer quel’affaire Martin et Mitchell , du nom de ces deux lanceurs d’alerte, a entraîné de graves conséquences pour les services de renseignement américains et même provoqué un véritable scandale.

Certes, le contexte historique était différent puisqu’on était alors en pleine Guerre froide … Mais on ne peut pas s’empêcher d’être frappé par la coïncidence. C’est pourquoi Monsieur X a décidé cette semaine de revenir sur l’histoire très étonnante de ces deux jeunes Américains qui, exactement comme Snowden, ont agi par idéalisme et n’ont pas cherché à en obtenir un quelconque intérêt personnel… Des idéalistes, donc, et également des naïfs. Comme semble l’être aussi Snowden !

Les liens

Pour lire et écouter la conférence de presse de Mitchell et Martin à Moscou en septembre 1960, sur le site de la NSA

Snowden et la nouvelle « chasse aux sorcières » Un article de Jean-Marc Manach, 15 janvier 2014

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.