Une maison calcinée et, au milieu des décombres encore fumants, un cadavre racorni… Difficilement identifiable. Surtout à une époque, 1976, où l'on ne pratique pas encore les tests génétiques… Alors ce cadavre est-il vraiment celui de l'occupant des lieux ? Joachim Peiper, un colonel SS condamné à mort après la guerre et qui a trouvé refuge en France, près de Vesoul ! Le justice française, après pas mal d'hésitations, finira par conclure que le corps est sans doute celui de Peiper… Sans doute… Mais on ne pourra jamais le prouver : la dépouille, rendue à la famille, a été incinérée. La semaine passée, dans la diffusion de la première partie de ce long entretien consacré à cette mystérieuse affaire, Monsieur X a retracé la carrière sanglante de ce SS… Une bête de guerre couverte de cicatrices. Mais aussi un officier responsable de nombreuses exactions… En 1943, en Italie, il fait brûler une petite ville et fusiller ses habitants… Il récidive en Ukraine sur le Front de l'Est. Ses exploits militaires sont trop souvent accompagnés de massacres de civils. Et puis il y a ses étranges séjours à Dachau, camp de concentration et centre d'entraînement des SS. Peiper y fera allusion au cours de son procès et reconnaîtra qu'il a assisté à des expérimentations de gazage sur des prisonniers. Enfin il faut parler de l'affaire de Malmédy, celle pour laquelle il sera condamné à mort. Car, cette fois-ci, Peiper n'a pas exécuté des civils anonymes mais des prisonniers de guerre américains ! Plusieurs dizaines de soldats abattus dans les Ardennes au mépris de toutes les lois de la guerre. L'affaire fait grand bruit aux États-Unis. Et dès la fin du conflit, Peiper est arrêté, jugé et donc condamné à mort en 1946. Mais, alors que l'alliance entre les vainqueurs se fissure et que la Guerre froide commence à figer le monde, une campagne en faveur de Peiper se dessine… Le colonel SS n'aurait pas été jugé équitablement… Il aurait même subi des sévices au cours des interrogatoires… Cette campagne est en particulier menée par le sénateur McCarthy qui va bientôt s'illustrer dans la chasse aux Sorcières… La condamnation à mort de Peiper est commuée. Et en 1956, il est libéré. Sa seconde vie commence. Elle n'est pas moins mystérieuse et trouble que la première…

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.