Qassem Souleimani, chef de la force Al Qods, avril 2015
Qassem Souleimani, chef de la force Al Qods, avril 2015 © Fars News Agency / Fars News Agency

Il faut le reconnaître :l’Iran est devenu aujourd’hui incontournable ! Ce même Iran classé parmi les pays faisant partie de « l’Axe du mal » selonGeorge Bush junior … L’Iran, Etat terroriste, soupçonné de vouloir se doter de l’arme nucléaire et toujours, au moins officiellement, désireux d’anéantir Israël… Bref, l’Iran des Ayatollahs , distributeurs de fatwas de mort… Eh bien aujourd’hui, même Washington doit admettre qu’il représente une force stabilisatrice au Moyen Orient et qu’il est devenu de facto un allié de poids, quasi-indispensable, dansla lutte contre Daech , l’Etat islamique . En dépit du soutien qu’il continue à accorder au Syrien Bachar al-Assad et auHezbollah libanais…

Monsieur X, qui m’a souvent parlé de cette partie du monde plus troublée que jamais, a donc entrepris dans ce nouvel entretien de me raconter cet extraordinaire retournement de situation. Et il en profite pour évoquer un personnage méconnu mais qui, souvent dans l’ombre, tire les ficelles militaires et politiques de tout ce qui se passe dans la région. Cet homme, c’est un général, Qassem Suleimani, chef de la force AlQods, l’unité d’élite des Gardiens iraniens de la Révolution . L’homme qui est peut-être le chef de guerre le plus puissant duProche et Moyen Orient actuel ! Mais qui était aussi auparavant l’un des hommes les plus recherchés au monde à cause des actions terroristes qu’il a commanditées, en particulier contre l’Occident !

Pour aller + loin :

  • Le livre de Myriam Benraad : «Irak la revanche de l’histoire, de l’occupation étrangère à l’Etat islamique », paru en janvier dernier dans la jeune et dynamique maison d’édition Vendémiaire

  • Et aussi « Jihad Academy », de Nicolas Hénin, le journaliste français enlevé par l’Etat Islamique en 2013. Un témoignage, mais aussi un constat clair, précis et implacable des erreurs occidentales face à l’émergence de Daech en 2011, puis à son expansion à cheval sur la Syrie et l’Irak. C’est paru chez Fayard.
Carte de l'Irak, 2004
Carte de l'Irak, 2004 © Ministère français des Affaires étrangères / Ministère français des Affaires étrangères

Les liens

The shadow Commander Une enquête de Dexter Filkins, parue dans le New Yorker en septembre 2013

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.