Un portrait. Une simple photo d’identité. Celle d’un jeune homme vêtu d’un blouson militaire en gros drap, tel qu’en portaient autrefois les troufions. Le cheveu est cranté, le sourcil épais. L’homme, à l’évidence, est un costaud. Et pourtant, dans le regard rêveur, dans la bouche aux lèvres délicatement ourlées, dans l’ovale du menton, il y a quelque chose de féminin… Henri Nanot, poète et paysan ! Ou plutôt, d’abord paysan puis poète… Nanot, un fantôme qui hante toujours certaines mémoires limousines. Car le fou dérange encore. Le fou, oui, mais n’appelait-on pas son chef de maquis, le légendaire Georges Guingouin, le «fou des bois » ? Guingouin, victime lui aussi d’une justice et d’une police revanchardes qui ne pouvaient pas oublier leur collaboration ou leur connivence avec les autorités de Vichy. Guingouin, « le préfet du maquis », comme on l’appelait aussi, nous en avons parlé avec Monsieur X, il n’y a pas si longtemps… Et nous avons démonté la machination qui a conduit le héros de la Résistance, compagnon de la Libération, en prison et même brièvement dans un hôpital psychiatrique. Et l’histoire de Nanot, le poète-paysan qui a combattu sous ses ordres, n’est pas sans rappeler celle de Guingouin … A la différence près que les hommes qui se sont acharnés contre lui ont eu raison de sa santé mentale et l’ont finalement conduit à la mort.

programmation musicale

William Sheller

Oh, j'cours tout seul album: Compilation (Master Serie)label: PolyGramparution: 1987### Daniel Darc

Et quel crime ? label: Water Music/Mercury Franceparution: 2005

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.