La blague circule sous les tentes des nomades sahraouis : "Le jour du Jugement Dernier, aux portes du royaume des cieux, Dieu garde les vertueux et met de côté les mauvais. Reste un groupe d'hommes auxquels il demande de se présenter. «Nous sommes les Sahraouis » répondent-ils - «Ah ! alors installez-vous là avec vos tentes, le temps que je décide de ce que je vais faire de vous »." Comme souvent, sous la plaisanterie, il y a une réalité, le sort de quelques centaines de milliers d’êtres humains qui vivent souvent dans des conditions misérables. Une population africaine qui, pour au moins une partie d’entre elle, ne subsiste que grâce à l’aide internationale dans des camps de fortune installés en territoire algérien. Pour tous ces gens, l’attente est interminable. Mais ils ne voient toujours rien venir tant la solution qui permettrait de soulager enfin leur sort semble impossible. Malgré les négociations, malgré les missi dominici de l’ONU, malgré les armes qui parlent encore dans cette région désolée de l’ouest du Sahara. Et pourtant ce territoire oublié mais convoité préoccupe au plus haut point le monde occidental. Ne serait-ce que parce qu’il est riche de promesses pétrolières et que les Etats-Unis, à tort ou à raison, y voient grossir la menace d’Al-Qaïda.

programmation musicale

Majid Bekkas

Daymallah album: Desert Blues 2 (rêves d'oasis)label: Networkparution: 2002### Tinariwen

Chet Boghassa label: Emma production/Triban Unionparution: 2004

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.