La révolution roumaine, la révolution en direct, comme on l’a appelée ! Car les caméras de télévision, omniprésentes, ont joué un grand rôle dans le déroulement de l’événement, distribuant sans compter images et commentaires… Et pourtant certaines images mentaient. Quant aux commentaires, quand ils n’étaient pas approximatifs, ils étaient tout simplement fantaisistes. Il suffit pour s’en persuader de se rappeler la fable des 60.000 morts abondamment véhiculée par les télévisions du monde entier… Mais comment s’en étonner ? La révolution roumaine était aussi une révolution en trompe-l’œil, une super-production mise en scène de main de maître. C’est ce que nous allons voir aujourd’hui avec Monsieur X. Auparavant, un rappel : la semaine passée, mon interlocuteur a énuméré un certain nombre de faits curieux qui annonçaient l’épilogue : la chute du dictateur Ceausescu. Mais le Conducator ou le « Génie des Carpates », comme une presse aux ordres n’hésitait pas à le nommer, dûment prévenu des menaces, n’a pas voulu en prendre compte tant il était certain que la Roumanie anesthésiée sur laquelle il régnait depuis 1965 ne pourrait jamais se révolter… Il comptait essentiellement sur sa police, la fameuse Securitate, qui surveillait et terrorisait toute la population. Mais, nous allons le voir, le ver était dans le fruit et l’affaire, préparée de longue date...

programmation musicale

Pascal Comelade

Strip tease de mosques en Patinet album: A freak Serenadelabel: Because Music

Pascal Comelade

L'enterrament de les sardines album: A freak Serenadelabel: Because music

Rona Hartner

Soro Lume album: Dj Clicklabel: Label Publishing

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.