On l’a appelé « l’Archange » ! Et pas seulement parce qu’il se prénommait Gabriel ! Non, il y avait chez cet homme quelque chose de messianique. Cette volonté d’aller jusqu’au bout des choses, quitte à y perdre son honneur et peut-être même la vie !… Et aussi ce sens de la Justice, si étonnant, si aigu… Et en même temps un peu fou en ces années où la vertu, surtout dans les milieux politique, était largement émoussée… Car les scandales ne cessaient de se succéder… Il y avait d’abord eu ces escroqueries en chaîne, Garantie foncière, affaire des Abattoirs de la Villette, inculpation d’un inspecteur des impôts, publicité clandestine à la télévision, inculpation de policiers et de parlementaires lyonnais pour proxénétisme. Et puis cette mise en cause du Premier ministre Chaban-Delmas qui utilisait les ficelles du code des impôts pour s’abstenir d’être lui-même contribuable… Certes Chaban n’avait rien commis de répréhensible. Mais son cas était choquant… D’ailleurs, dans la presse, on commençait à parler de gaullisme immobilier. Et c’est dans ce climat détestable que surgit un petit homme chauve et discret, l’Archange Gabriel. Autrement dit Gabriel Aranda, un conseiller influent dans le cabinet d’Albin Chalandon, alors ministre de l’Equipement et du Logement… Et dans sa besace, il y avait de quoi faire sauter la République !

programmation musicale

Wax Da World

Fairy tale ### Wax Da World

Mister Jack ### Renaud

Hexagone

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.