C’est un sigle qui a surgi à la fin des années 1990… Le GSPC, Groupe salafiste pour la prédication et le combat… Une organisation terroriste et islamique qui serait aujourd’hui affiliée à Al-Qaïda. À tel point que le GSPC s’appelle aujourd’hui « Al-Qaïda Maghreb islamique ». C’est en tout cas ce que révèle un communiqué de l’organisation diffusé fin 2006. Réalité ou propagande ? Monsieur X qui, la semaine dernière, est remonté aux origines du GSPC, va revenir sur cette question. Il est en effet constant, a affirmé mon interlocuteur, que l’histoire du terrorisme algérien est jalonné de manipulations opérées par le pouvoir et spécifiquement par l’ancienne Sécurité militaire, devenue le puissant DRS, Département du renseignement et de la sécurité. Ainsi en a-t-il été en particulier lors des attentats qui ont frappé la capitale française en 1995 et qui ont été officiellement revendiqués par le ou les GIA algériens. Des structures terroristes souvent infiltrées par les services secrets et qui ont ensuite donné naissance au GSPC. Alors justement ce Groupe salafiste, qui serait inféodé à Ben Laden, pourrait-il être lui aussi pénétré par le DRS ? Et pourquoi aurait-il décidé de perpétrer une nouvelle vague d’attentats alors que l’Algérie semblait connaître un répit après une guerre civile qui a causé la mort de presque 200.000 personnes ? Existerait-il réellement une volonté islamique de faire du Sahel un nouvel Afghanistan, comme le prétendent les Américains ? Enfin quelles sont les implications économiques d’un combat anti-terroriste où les Etats-Unis entendent désormais occuper la première place ?

programmation musicale

Natacha Atlas en duo avec les Négresses Vertes

L'égyptienne album: Halimlabel: Labelsparution: 1997### Rabih Abou-khalil

Afterthought album: Il sospirolabel: Enja Recordsparution: 2002### Armand Amar et Khaled

BOF "Indigènes" label: Universal

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.