Où va la Turquie ? Et comment évolueront les islamistes dits modérés qui sont au pouvoir à Ankara et qui pourraient inspirer les acteurs du printemps arabe ? Finiront-ils par jeter le masque et adopter un islamisme plus radical ? Plusieurs indices semblent le montrer. Ainsi, par exemple, ces arrestations arbitraires de dizaines de journalistes. Ou encore la reprise de la répression contre les Kurdes. Mais ces islamistes doivent d’abord saper définitivement l’influence et le pouvoir des militaires qui ont si longtemps dirigé le pays. Directement ou indirectement. Des militaires qui se présentent, rappelons-le, comme les garants de la laïcité instaurée il y a 89 ans par le père de la Turquie moderne, Atatürk…

Nous l’avons vu la semaine passée avec Monsieur X, la confrontation entre les généraux et les islamistes a commencé dès 2002 lorsque ces derniers ont remporté les élections législatives… Fort de ce succès électoral renouvelé à deux reprises, le Premier ministre Erdogan a donc entrepris de réduire progressivement le pouvoir des militaires… Avec une méthode imparable : la dénonciation des crimes passés des généraux et leur implication dans des complots destinés à renverser le régime. Mais si certaines de ces accusations semblent fondées, d’autres sentent la manipulation..

Bibliographie :

- "Les armées secrètes de l’OTAN" , Daniele Ganser, Editions Demi-Lune, 2005

Et une sélection non exhaustive de blogs sur la Turquie actuelle :

http://ovipot.hypotheses.org/ : l’observatoire de la vie politique turque (Jean Marcou).

http://istanbul.blog.lemonde.fr (blog de Guillaume Perrier, correspondant du quotidien Le Monde)

http://yollar.blog.lemonde.fr/ (blog d’une voyageuse)

Discographie :

Extraits de l'album "1001 nights in the harem et autres oeuvres" de Fazil Say. Harcelé par le régime, le pianiste turc a récemment décidé de s'exiler au Japon.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.