Qui croire ? Oui, qui a vraiment obtenu la libération de deux pilotes français abattus fin août 1995 au cours d'une mission de bombardement sur la République serbe de Bosnie ?

Le président de la République Jacques Chirac, entouré par le lieutenant José Souvignet (G) et le capitaine Frédéric Chiffot (D)
Le président de la République Jacques Chirac, entouré par le lieutenant José Souvignet (G) et le capitaine Frédéric Chiffot (D) © AFP / Gérard Fouet

La question fait débat depuis cette libération acquise en décembre de la même année après quelques semaines de captivité. Elle a déchaîné des querelles fratricides au sein même des services secrets français. Elle a révélé des pratiques douteuses et mis en lumière les agissements d'hommes de l'ombre qui, curieusement, se sont aussi trouvés être au même moment les acteurs de l'Angolagate, ce scandale de fournitures d'armes à l'Angola via des intermédiaires français. Y a-t-il un rapport entre les deux affaires ? Et à quel prix, ces mêmes personnages, s'ils sont vraiment les libérateurs de nos pilotes, ont-ils rempli leur mission ?

Enfin, il est difficile d'oublier que cet épisode des pilotes français est intervenu tout juste six semaines après les massacres de Srebrenica où quelques dix milles Bosniaques musulmans ont été exécutés par les troupes serbes du général Mladic, malgré la protection qui leur avait été promise par les grandes puissances et les instances internationales. Mladic, un criminel de guerre qui, grâce à de mystérieuses protections, continue à défier la justice internationale. À moins qu'au nom d'intérêts supérieurs, on préfère éviter d'avoir à l'arrêter !

Monsieur X revient sur toutes ces questions troublantes

Bibliographie 

Programmation musicale

  • Nori : Ederlzi album : Gadji Tzig'Art (2006)
  • Dubphonic : The only girl on earth album : Relight Hammerbass (2009)
L'équipe
Contact