On n’avait jamais été aussi près de la paix… C’était en 1993. Dix ans déjà ! Un vent nouveau soufflait sur la Palestine et on se prenait à espérer… Et puis il y a eu la mort d’Itzhak Rabin, l’arrivée au pouvoir de la droite israélienne, les nombreux accrocs au processus de paix et la reprise inévitable de la violence et du cycle infernal attentats-représailles… Mais en mai 1999, Benyamin Netanyahou, leader de la droite conservatrice, soutenu par l’extrême droite israélienne et les partis religieux, est battu aux élections… La gauche revient. Et avec elle l’espoir. Toutefois, le nouveau Premier ministre, le général Ehoud Barak, le soldat le plus décoré d’Israël, doit gouverner avec une majorité morcelée dans laquelle les partis religieux pèsent d’un poids excessif. Des partis qui sont favorables à l’extension de la colonisation en Cisjordanie, cette partie de la Palestine qu’ils n’appellent que Judée et Samarie, comme dans la Bible. Dans ces conditions, et malgré sa bonne volonté apparente, que peut faire Barak ? De l’autre côté, les Palestiniens sont de plus en plus impatients et déçus. Les accords d’Oslo n’ont pas tenu leur promesse, une grande partie de la Cisjordanie demeure encore sous le contrôle des autorités israéliennes et, surtout, le niveau de vie de la population s’est fortement dégradé et le chômage a progressé. Or, cette année 1999, qui voit l’arrivée au pouvoir du travailliste Barak est aussi celle qui, selon les accords d’Oslo, permettait théoriquement à l’Autorité palestinienne de décréter la création de l’Etat palestinien. Mais une déclaration unilatérale serait à coup sûr ressentie comme une provocation par Israël, Israël qui pourrait envahir à nouveau les territoires occupés. Mais Washington s’entremet et, à nouveau, va obliger les deux partenaires à dialoguer, d’abord à Camp Da-vid puis en Egypte, à Taba. La semaine passée, Monsieur X est revenu longuement sur l’histoire secrète des premières tractations. Il poursuit aujourd’hui ce récit et répond à cette question essentielle : Yasser Arafat a-t-il sciemment laissé passer l’occasion de faire la paix ? Bref, que s’est-il vraiment passé à Camp David et à Taba ?

programmation musicale

There but for fortune

Joan Baez label: Vanguard### Zumurud

Mich Gerber album: (The Endless String)label: MD10parution: 2002### Tarmac

Notre époque label: Atmosphériques

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.