Une nouvelle fois, les Kurdes sont en première ligne. L’Occident et la plupart des pays du Proche et du Moyen Orient leur font aujourd’hui confiance pour juguler l’offensive fulgurante des Djihadistes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, récemment autoproclamé Califat. Et il est tentant d’y voir une sorte de revanche pour un peuple oublié, mais trop souvent divisé, qui a toujours été instrumentalisé par les puissances de la région et qui a payé un prix très cher, et toujours sanglant, dans les nombreux conflits où il a été entraîné, parfois malgré lui…

C’est si vrai que les Kurdes pourraient même profiter de ces nouveaux affrontements armés pour conquérir une forme d’indépendance, au moins dans deux des pays où il est dispersé : l’Irak et la Syrie . Mais qui sont les Kurdes ? Et d‘où viennent-ils ? Et quelle est l’histoire de ce peuple proche et moyen-oriental dont les sujets sont répartis dans quatre pays, l’Irak et la Syrie, déjà cités, mais aussi la Turquie et l’Iran . Et pourquoi sont-ils appelés à jouer un rôle essentiel face à la barbarie qui monte dans cette région en proie à tous les désordres ?

A lire : le dernier numéro de la revue Politique Etrangère avec un dossier intitulé le ou les Kurdistan(s) puisque la guerre entre Kurdes et Djihadistes est en train de redistribuer les cartes dans la région. Cinq spécialistes y décryptent les problèmes posés par la recomposition actuelle des territoires kurdes. Et aussi, le livre de Hamit Bozarslan : Conflit kurde, le brasier oublié du Moyen-Orient , paru il y a déjà cinq ans, mais qui reste un ouvrage de référence sur le sujet. Publié chez Autrement.

Villageois du Kurdistan irakien dans un champs près de la frontière turque en 2007
Villageois du Kurdistan irakien dans un champs près de la frontière turque en 2007 © cc / James Gordon

Les liens

Kurdistan(s) Un dossier de la revue trimestrielle "Politique Etrangère"  Eté 2014, sous la direction de Dorothée Schmid

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.