(1ère diffusion : 26 novembre 2011)

Héros ou salaud ? Pendant longtemps la question s’est posée… Et même aujourd’hui, certains doutent encore. Héros ou salaud, cet homme hors du commun qui a osé négocier avec Adolf Eichmann pour sauver quelques centaines ou quelques milliers de juifs de Hongrie… Autant d’hommes, de femmes et d’enfants qu’il a littéralement achetés pour leur épargner d’être gazés à Auschwitz.

Mémorial de yad Vashem
Mémorial de yad Vashem © radio-france / Berthold Werner

Alors Izraël Kasztner avait-il le droit de proposer ce terrible marché au tueur de Juifs, au péril de sa propre vie ? Avait-il raison de vouloir arracher à la mort quelques-uns de ses coreligionnaires ? Ou bien, au contraire, prenant langue avec le technicien en chef de la « solution finale » et en essayant de corrompre quelques officiers SS, ne s’est-il pas conduit en collaborateur des nazis ? Et puis comment a-t-il choisi ceux qu’il a sauvés ? Pourquoi ceux-là et pas d’autres ?

Aujourd’hui, ces questions ne font plus polémique… Pour la majorité des Juifs et les autorités de l’état hébreu, Izraël Kasztner est un héros. Mais il n’en a pas toujours été ainsi… Et ce n’est certainement pas un hasard si, un jour de 1957, un assassin d’extrême droite a pointé son arme sur Kasztner et l’a tué.

Monsieur X revient sur sa tragique histoire et les secrets qui entourent encore son existence et les conditions de sa mort…

A voir : le documentaire passionnant, poignant et haletant de Gaylen Ross, une cinéaste américaine : « Killing Kasztner : Le Juif qui négocia avec les nazis » (120 mn, 2008).

Discographie :

« Eastern Market » de Francesco Tristano, album « Idiosynkrasia », cher InFiné éditions, 2010

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.