Espion ou marchand d’armes ? Ou bien espion et marchand d’armes ! Le mystère demeure quand on se penche sur l’existence de ce curieux personnage qu’est Jacques Monsieur ! Aujourd’hui emprisonné aux Etats-Unis, ce Belge qui a longtemps vécu en France a été un rouage de ce que l’on a appelé l’Irangate… C’est à dire la fourniture secrète et illégale, en pleine guerre Irak-Iran, de considérables quantités d’armes américaines à Téhéran par l’intermédiaire d’Israël. Un trafic auquel certaines entreprises ont aussi participé et Jacques Monsieur n’y a sans doute pas été tout à fait étranger… Mais – c’est en tout cas ce qu’a affirmé Monsieur X la semaine passée – le trafiquant ne s’est pas contenté de vendre des armes. Il a aussi effectué du renseignement et il aurait même recruté un général iranien qui a ensuite connu une fin tragique… Mais si Monsieur a espionné, pour quel service secret a-t-il travaillé ? Les Belges, les Américains ou peut-être même les Israéliens avec lesquels il était régulièrement en contact ? Quoi qu’il en soit, après la fin, en 1988, de la première guerre du Golfe, le marchand d’armes a poursuivi ses activités. Et on a retrouvé sa trace dans presque tous les point chauds du monde des années 90. Une décennie qui a aussi vu son installation en France dans une belle et discrète propriété berrichonne où il a élevé des chevaux. Un exil qui lui également permis de prendre ses distances avec les autorités belges… Monsieur X poursuit le récit de cette vie hors du commun. Voici quelques lignes empruntées à Johan Peleman, un spécialiste du trafic d’armes, évoquant Jacques Monsieur en 2002 : "C’est un grand professionnel par excellence. Il s’installe près du pouvoir et crée des réseaux entre Etats. Chic, à demi aristocrate, le cas typique d'un intermédiaire de la Guerre Froide, comme les grands intermédiaires arabes. C'est un joueur de l'Ancien Monde !" Sans doute. Mais Monsieur, on va le voir, prouvera aussi qu’il était très à l’aise dans le nouveau monde qui a vu le jour après l’implosion de l’empire soviétique …

programmation musicale

Kadim Al Sahir

Baghdad album: Rock the kasbah, songs of freedom from the streets of the Eastlabel: EMI Music Middle Eastparution: 2004

Chapelier fou

Scandale! label: Ici d'Ailleurs

liens

Jacques Monsieur sur Bakchich

Jacques Monsieur sur Rue89

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.