C’est la nuit. Imaginez une longue et large avenue déserte telle qu’on en trouve dans les environs de Moscou. Un homme est tapi dans l’ombre. Il attend en fumant. On ne voit que le bout incandescent de sa cigarette. Et soudain des silhouettes noires et cagoulées surgissent de nulle part. L’homme n’a même pas le temps d’esquisser un geste de fuite. Les nouveaux venus l’ont déjà plaqué au sol et menotté. Une arrestation classique, me direz-vous, opérée par des spécialistes bien entraînés, comme peuvent l’être chez nous les militaires du GIGN. Eh bien, pas tout à fait, car dès que l’individu est maîtrisé, un petit homme bondit sur lui. Il a une corde à la main. Et d’un geste sûr, il la passe entre les mâchoires du prisonnier et la noue derrière sa nuque. Puis il lui arrache sa chemise tandis qu’un autobus sans fenêtre avance et s’arrête devant le groupe. L’homme appréhendé est projeté à l’intérieur, dévêtu, palpé… Et le véhicule prend la direction de Moscou. Si les membres de ce commando d’élite du KGB ont agi d’une façon si curieuse en appréhendant cet homme soupçonné d’espionnage, c’est que, instruits par l’expérience, ils ont d’abord tout fait pour empêcher leur prisonnier de se suicider en avalant du poison. Du cyanure qui aurait pu par exemple être dissimulé dans la pointe du col de sa chemise… Instruits par l’expérience, oui. Car un autre espion, une taupe de toute première importance, leur aurait ainsi échappé quelques années plus tôt en choisissant la mort plutôt que de dévoiler le mécanisme de sa trahison… Un homme qui s’appelait Alexander Dimitriovitch Ogorodnik. C’est son histoire que Monsieur X révèle aujourd’hui. Mais, disons-le tout de suite : comme dans toute bonne affaire d’espionnage, la vérité n’est peut-être pas aussi simple qu’il y paraît.

programmation musicale

Ndithethelele

Speak for me label: Because Music### Ji Mob

Ferdinand label: Nocturne### Camille

Vertige label: Virginparution: 2005

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.