Certains l’ont appelée le « Trou noir » de l’Europe. Un pays improbable, sans véritable existence légale, qui tiendrait d’un album de Tintin revisité par le George Orwell de « 1984 » ou le Alfred Jarry d’ « Ubu roi ». Ce pays, c’est la République moldave de Transnistrie, capitale Tiraspol. Nichée au cœur de l’Europe centrale, coincée entre la Moldavie et l’Ukraine, la petite Transnistrie, à peine quatre mille km², a connu en 1992 une guerre meurtrière qui est pratiquement passée inaperçue en Occident. Un conflit où l’on a vu surgir, vestiges anachroniques de l’époque tsariste, des Cosaques venus combattre au côté de leurs frères russophones. Musée vivant du communisme à la soviétique pour les rares visiteurs autorisés à y entrer, ce morceau de Moldavie qui a proclamé unilatéralement son indépendance et qui n’est reconnu par aucun Etat, est aussi une sorte de supermarché de la mort. On y trafique, on y vend des armes de toutes catégories qui vont alimenter les conflits du monde entier. Autant dire qu’il s’agit d’une véritable poudrière située aux portes de l’Europe depuis l’adhésion de la Roumanie à l’Union en janvier 2007… Mais c’est aussi et surtout un bastion avancé de Moscou, bien que la Transnistrie se trouve à six cents kilomètres de la frontière russe. Un coin enfoncé entre deux pays qui regardent résolument vers l’ouest. Bref une situation qui ne manque pas de rappeler celle de la Géorgie qui vient de subir un sévère rappel à l’ordre du Kremlin…

programmation musicale

Jeronimo

brazilian Couine album: Machine Gumlabel: Stereofictionparution: 2008### Electric Bazar

Medeno Kolo album: Tamboolabel: Carlo Prod### Kocani Orkestar/Nestor Cok

Papigo album: The ravished Bridelabel: Cramned Discsparution: 2008### liens

diploweb

Un site qui propose quelques articles sur la Transnistrie

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.