Jamais la France n’avait connu autant d’attentats meurtriers que dans les premières années de la décennie 80… Certains étaient perpétrés par la bande deCarlos qui voulaient obtenir la libération de complices arrêtés par la police… D’autres étaient directement inspirés par l’Iran qui reprochait essentiellement à notre pays d’aider son ennemi irakien auquel l’opposait une interminable guerre… Action Directe ajoutait sa note sanglante. Et enfin il y avait les FARL, les Fractions armées révolutionnaires libanaises, avec lesquelles d’ailleurs les militants d’Action Directe entretenaient des relations d’ordre logistique…

Les FARL se sont signalées pour la première fois à la fin 1981 en s’en prenant à un diplomate américain. Elles récidivent en 1982 en abattant deux autres diplomates : un Américain et un Israélien, tous deux proches des services secrets de leurs pays. Il y aura encore, toujours en 1982, d’autres attentats dont l’un coûtera la vie à deux artificiers de la police… Puis c’est le silence jusqu’au printemps 1984 où les FARL revendiquent un attentat contre un consul américain à Strasbourg…

Qui se cache derrière les mystérieuses FARL ? Le contre-espionnage, c’est-à-dire laDST , enquête. Assez vite, leMossad israélien livre des tuyaux à son homologue français. Le chef des FARL, un marxiste d’origine libanaise chrétienne, proche des organisations palestiniennes les plus radicales, serait un certain Georges Ibrahim Abdallah… Et justement, fin 1984, à la suite de l’arrestation en Italie d’un jeune terroriste, la police met la main sur un nommé Saadi, porteur d’un vrai et d’un faux passeport, qui pourrait bien être Abdallah… Encore une fois, c’est le Mossad, décidément très bien informé, qui confirme : Saadi est Abdallah ! Mais, nous disait Monsieur X la semaine passée, aucune preuve ne permet d’impliquer cet homme dans les crimes perpétrés par les FARL… Tout au plus peut-on lui reprocher la détention de faux documents d’identité qui lui vaudront quelques mois de prison… Les policiers de la DST enragent car ils sont sûrs de détenir un gros poisson du terrorisme. D’une certaine façon, la suite va leur donner raison car les FARL vont passer à l’action pour faire libérer leur chef !

Bibliographie :

- «Les guerres secrètes du Mossad » Yvonnick Denoël, Nouveau Monde Ed., 2012

- "Histoire secrète du Mossad ", Gordon Thomas, Nouveau Monde Ed., 2006

- « Action directe », Alain Hamon et Jean-Charles Marchand, Seuil, 1986

- Les Mémoires de Gilles Ménage : « L’œil du pouvoir », tome 3 » Fayard, 2001

- « Les services secrets sous Mitterrand » de Jean Guisnel et Bernard Violet, La découverte, 1988

-"Contre-espionnage, mémoires d'un patron de la DST ", François Bonnet, Calmann-Levy, 2000

- « Histoire secrète du terrorisme », Charles Villeneuve et Jean-Pierre Péret, Plon, 1987

Discographie :

- "H'djendjell " par MIG ; Album : "Dhikrayat ", chez BMG France, 2004

- Deux extraits : "__ Subconcious " et " Radar ", par Hauschka, Album "Salon des Amateurs ", chez FatCat Records (Pias) 2011

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.