George Bush était parfaitement informé des desseins de Ben Laden. Mais il ne prenait pas cette menace au sérieux… Non, pour lui, le danger venait principalement de l’Irak. L’Irak où, dès son installation à la Maison Blanche en janvier 2001, il avait l’intention de porter le fer et de châtier Saddam Hussein que son père avait eu la faiblesse d’épargner… Telle était la conclusion de Monsieur X la semaine passée. Monsieur X qui continue aujourd’hui à nous entretenir du 11 septembre et des nombreuses zones d’ombre qui persistent autour de ces attentats monstrueux et permettent de formuler les hypothèses les plus échevelées… Malgré les bévues des agences de renseignement, leur manque évident de coordination, bien des lourdeurs administratives et surtout des effectifs pléthoriques qui nuisaient à leur efficacité, le président états-unien savait donc que Al-Qaïda se préparait à frapper son pays. La preuve en a été apportée tardivement lorsque la Maison Blanche a enfin autorisé la publication d’un mémorandum destiné au président et remis à Bush le 6 août 2001 alors qu’il passait des vacances dans son ranch texan. Mais, à l’évidence, le président a négligé l’avertissement précis que contenait ce texte. Pour autant, cette négligence coupable permet-elle de crier au complot ?

programmation musicale

La Canaille

Ni dieu ni maître label: Sobert&Gentle

No Blues - Farewell Shalabiye

The clock label: Rounder Europe

No Blues - Farewell Shalabiye

Longa Sakeez label: Rounder Europe

liens

Revue XXI

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.