100.000 morts… Peut-être plus. Tel est le terrible bilan de la guerre civile qui déchire l’Algérie depuis presque dix ans ! La semaine passée, dans la première partie de cet entretien consacré à l’islamisme algérien, Monsieur X a montré comment un clan de militaires corrompus s’était servi des intégristes musulmans pour accaparer le pouvoir. Mais, en procédant ainsi, ces généraux ont ouvert la boîte de Pandore et précipité les islamistes dans la clandestinité et la violence. Toutefois, toujours selon Monsieur X, la lutte contre le terrorisme justifie aussi le fait que l’armée continue à maîtriser les principaux leviers du pouvoir algérien. Bref, a-t-on affaire à un duo infernal dont l’existence de l’un suffit à expliquer celle de l’autre ? Et, dans ce cas, les militaires algériens, pour sauvegarder leurs privilèges, n’ont-ils pas intérêt à faire en sorte que le terrorisme continue à ensanglanter le pays ? Bref, les GIA, les Groupes isla-miques armés, ne seraient-ils pas infiltrés ou manipu-lés ? La question est d’autant plus troublante pour nous que le GIA a frappé en France. Le procès de deux des acteurs de la vague d’attentats de 1995 vient d’ailleurs de se terminer tout récemment. C’est à tou-tes ces questions que Monsieur X se propose de ré-pondre… Et, bien sûr, il sera aussi question des éven-tuelles relations entre ces groupes armés et la nébu-leuse Al-Qaïda…

programmation musicale

René Aubry

Cauchemar label: Hopi Mesa### Souad Massi

Bladi label: Island 586706-2### Marc Lavoine

100% d'innocents label: BMG 74321411052

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.