Jean-Paul Ier n'était pas un pape comme les autres.

Les cardinaux pensaient trouver en lui un pape de transition, qui se montrerait accommodant avec les diverses tendances de l'Église romaine. 

Au lieu de cela, ils héritèrent d'un chef travailleur insatiable, curieux de tout et insensible aux pressions, par ailleurs peu soucieux des conventions et des apparences, mais bien décidé à remettre de l'ordre dans les affaires de l'Église, mais beaucoup à perdre en ce mois de septembre 1978.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.