Au profit de quels intérêts diplomatiques l'égyptien Ashraf Marwan a-t-il proposé de vendre des informations confidentielles au sujet de l'armée égyptienne, son propre pays, à l'Etat hébreux ?

Retour sur le rôle joué par "l'Ange du Mossad", cet agent égyptien infiltré dans les affaires israéliennes, qui aura de grands enjeux quant au déroulement de la guerre du Kippour. 

Au printemps 1969, de passage à Londres, il contacte l'ambassade d'Israël pour vendre des informations au Mossad. Ces derniers saisissent là une occasion formidable pour obtenir des informations de première main sur le pouvoir égyptien. Mais Marwan n'a-t-il pas la véritable intention de mieux tromper les israéliens en les laissant penser qu'il sert leurs propres intérêts ? 

Monsieur X se demande s'il n'était pas une double taupe à la fois égyptienne et israélienne, par arrivisme et opportunisme plus que par intérêt diplomatique ? En livrant aux Israéliens des plans d'attaque égyptiens, ne les a t-il pas plutôt amadoués afin qu'ils se fassent surprendre par le projet militaire égyptien ?

Ou bien fournit-il l'ordre de bataille de l'armée égyptienne et de précieux renseignements à caractère stratégique ou diplomatique pour mieux tromper son propre pays, l'Egypte ?

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.