Le mystère dure depuis exactement soixante ans… Le mystère qui entoure la catastrophe aérienne au cours de laquelle l'ancien préfet de police de Paris, Jean Chiappe, a trouvé la mort… On le sait, son avion a été mitraillé au-dessus de la Méditerranée. Mais par qui ? Et pourquoi ? Chiappe venait d'être nommé par le gouvernement de Vichy Haut-commissaire en Syrie et au Liban. Il rejoignait son poste lorsque l'avion où il avait pris place a été abattu et s'est abîmé en mer. La personnalité du préfet - personne n'a oublié que sa révocation avait été à l'origine des émeutes de février 1934 - l'importance stratégique de sa mission au Proche-Orient, le contexte historique, tout concourait à auréoler de mystère cette catastrophe aérienne. Alors qu'en est-il vraiment ? A-t-on voulu se débarrasser du nouveau Haut-commissaire en Syrie ? Ou son avion, un appareil civil aux couleurs d'Air France, a-t-il été abattu par erreur ? Il y a quelques semaines, pensant à l'anniversaire proche de cette affaire - la disparition de l'avion a eu lieu le 27 novembre 1940 - j'ai posé la question à Monsieur X. Il m'a avoué tout de suite n'avoir pas de lumière particulière. Mais il m'a promis de se renseigner. A l'époque, en effet, il avait gagné Londres. Londres où, justement, se trouvait peut-être le secret de cette histoire.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.