Qu’est-il devenu ? Je veux parler de l’un des plus grands criminels de guerre de la Seconde Guerre mondiale. Le chef tout puissant de la Gestapo, l’homme qui est donc directement responsable de toutes les atrocités commises par cette police politique qui a envoyé Juifs et Tziganes vers les camps d’extermination et Résistants dans les camps de concentration. Heinrich Müller, un dirigeant nazi qui prenait soin d’éviter les objectifs des photographes et qui a mystérieusement disparu à la fin de la guerre. Encore plus étrange, il ne semble pas que les Alliés se soient acharnés à découvrir s’il était encore vivant ou s’il avait succombé dans les ruines de Berlin. Que dissimule ce peu de curiosité ? Quels secrets cachent-ils ? Monsieur X tente de répondre. Une plongée dans l’univers glauque des services de renseignement où réalisme et cynisme l’emportent toujours et, au bout, une vérité stupéfiante. Car Gestapo-Müller, comme il aimait à se faire appeler, tant il s’identifiait à ce monstrueux instrument de terreur, jouait sans doute un double jeu. Ce pourvoyeur des camps de la mort était aussi un traître !

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.