James Bond, c’était peut-être lui : Dusko Popov. Un espion bien réel que l’écrivain Ian Fleming, agent secret lui-même, a croisé autrefois dans un hôtel de Lisbonne pendant la Seconde Guerre mondiale…

Dusko Popov
Dusko Popov © Getty / Bettmann

Et même dans un casino dont le décor ressemblait étrangement à celui de Casino RoyaleMais l’homme lui-même, qui était-il vraiment ? Et pourquoi Fleming a emprunté certains des traits de son héros au vrai Dusko Popov ?

Incontestablement, le futur romancier a été frappé par l’élégance de ce séducteur qui semblait fait pour porter un smoking. Et aussi, et peut-être surtout, par sa désinvolture apparente alors même qu’il vivait une existence dangereuse où cet agent double pouvait à tout moment être démasqué et donc éliminé.

Toutefois, il y a loin de la légende à la réalité… Par exemple, Popov, contrairement à Bond, portait rarement une arme sur lui. Et il a lui-même ironisé beaucoup plus tard, alors que la presse révélait qu’il était le modèle du héros de Ian Fleming : "Je doute qu’un James Bond réel ait pu survivre plus de 48 heures !"

Pour autant, il est certain que Popov a été l’un des espions les plus importants de la Seconde Guerre mondiale. Monsieur X s’attache à éclaircir une période controversée de son activité : l’agent double a-t-il oui ou non averti les Américains, et en particulier le numéro un du FBI, Edgar Hoover, que les Japonais allaient attaquer Pearl Harbour ? Et si oui, pourquoi Washington n’a pas pris de mesures pour prévenir cette attaque qui a causé la mort de plus de 2 000 personnes ?

►►► 1 ère diffusion le 26 mai 2012

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.