L’incompréhension demeure. L’incompréhension mais aussi l’horreur… Que s’est-il vraiment passé au cours de cette nuit du 26 octobre quand les troupes spéciales russes ont envahi le théâtre moscovite où un commando tchétchène retenait 700 otages ? Quel gaz mortel a été utilisé ? Pourquoi les autorités russes n’ont-elles toujours pas révélé la nature de ce gaz, même aux médecins qui essayaient de sauver les otages gravement atteints ? Pourquoi aussi les assaillants ont-ils tué tous les ravisseurs alors que ces derniers se trouvaient déjà hors d’état de nuire ? N’aurait-il pas été plus utile de les capturer afin de comprendre comment ce commando surarmé avait pu pénétrer jusqu’au cœur de la capitale ? Et enfin, comment justifier la terrible décision prise au Kremlin ? Une décision qui s’est traduite par la mort de 150 personnes, peut-être même 200 ? Vladimir Poutine, car c’est lui qui a donné l’ordre de prendre d’assaut le théâtre de la rue Doubrovka, a exprimé ses regrets aux proches des otages tués, mais il s’est présenté aussi comme le vainqueur d’une opération jugée nécessaire, au nom de la lutte contre le terrorisme. Alors, et ce n’est pas la moindre des ques-tions, qui est vraiment ce Vladimir Poutine qui était encore un inconnu il y a 3 ans, et qui a conquis le pouvoir, semble-t-il, justement en se servant de la question tchétchène ? Difficile d’oublier, surtout après cette dramatique affaire, que le président russe a fait l’essentiel de sa carrière au KGB. C’est pourquoi j’ai demandé à Monsieur X de revenir sur le passé de Poutine et de m’expliquer comment ce simple lieutenant-colonel des services spéciaux a pu s’emparer du Kremlin…

programmation musicale

Noir Désir

L'homme pressé label: Barclay### RED

Drunk Train label: Universalparution: 2002### Craig Armstrong

Amber label: Virgin

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.