(1ère diffusion : 17 décembre 2011)

L’image a frappé les esprits : le secrétaire d’état américain Colin Powel l, visage grave, prend la parole devant le Conseil de sécurité de l’ONU. "Tout ce que je vais vous dire aujourd’hui repose sur des sources très solides !" Pendant plus d’une heure, à l’aide de diagrammes, de photos et même d’échantillons de poison qu’il manipule devant les caméras, le chef de la politique étrangère des états-Unis affirme que l’Irak de Saddam Hussein continue à produire desADM, des armes de destruction massive qui menacent ses voisins et même l’Occident… On est alors le 5 février 2003. Six semaines plus tard, l’armée états-unienne envahissait l’Irak. Saddam Hussein était vaincu en quelques jours et devait fuir Bagdad.

Mais, on le sait aujourd’hui, malgré la mobilisation d’une armée de 1.400 inspecteurs cornaqués par la CIA, il ne sera trouvé nulle trace de ces terrifiantes ADM. Et Powell, humilié, devra reconnaître qu’il a été délibérément trompé afin de justifier devant le monde entier l’urgente nécessité de chasser Saddam Hussein !

Ce qu’on connaît moins, par contre, c’est l’exacte manipulation qui a conduit le secrétaire d’état à prononcer ce discours mensonger. Car derrière, Monsieur X l’annonçait la semaine passée, il y avait un mystérieux personnage, nom de code Curveball, un escroc au renseignement, qui a abusé la plupart des services spéciaux occidentaux… Et parfois, avec leur consentement. Dans ce nouvel entretien, Monsieur X décrypte le mécanisme de cette mystification sans précédent.

Et aussi quelques conseils de livres :

- "Philby, portrait de l’espion en jeune homme" , Robert Littell, Baker Street Editions, 2011

- "La France rouge,un siècle d'histoire dans les archives du PCF, 1871-1989" Bruno Fuligni,

éditions Les Arènes, 2011

- "Les aventures extraordinaires d’Arsène Lupin" , un recueil inédit des premières aventures du héros de Maurice Leblanc, Editions 2011

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.