La complexité du personnage de "Dracula" renouvelée par des thèmes chers à la psychanalyse en font un mythe moderne dont la littérature et le cinéma se sont emparés. Patrick Pesnot est parti en Roumanie, patrie de Dracula, dans son château en Transylvanie sur les traces de sa légende...

Le château mythique de Dracula
Le château mythique de Dracula © Getty / Art Media / Print Collector

Le comte Dracula

Après le succès du roman Dracula de l'écrivain britannique Bram Stoker, pubié en 1897, le personnage de Dracula devint l'un des plus vigoureux mythes modernes, donnant naissance à une riche littérature fantastique autour du thème des vampires. Il raconte l'histoire du comte Dracula, un vampire immortel qui se repaît du sang des vivants et peut les transformer à leur tour en créature démoniaque.

L'histoire se joue entre l'Angleterre et la Transylvanie au XIX° siècle, notamment dans un château retiré des Carpates magistralement teinté d'une atmosphère étrange et sinistre. Se fondant sur des récits mythologiques, Bram Stoker crée le personnage du comte Dracula, un vampire aristocratique à la fois monstrueux et raffiné

Le nom du comte Dracula est calqué sur Vlad Țepeș, un prince authentique qui a vécu au XV° siècle surnommé aussi Vlad l'empaleur, son père s'appelait Dracul. Dracula, fils de Dracul, signifie le dragon, le diable.

Vampires et vampirisme

Pour les spécialistes, le vampire n'est qu'une expression de ce qu'ils appellent la spectropathie, une croyance morbide en l’existence des revenants et en leur rôle menaçant et néfaste, qui renvoie sans doute à la peur de la nuit, de la mort, du néant, peur de l'homme matérialisé sous diverses formes, revenants, fantômes et vampires.

"Le vampire, tout le monde le sait, est d'abord une espèce de grande chauve-souris qu'on trouve en Amérique du Sud et qui, à l'occasion, se nourrit du sang des mammifères. Les chauves-souris européennes sont beaucoup plus paisibles, mais bien qu’elles soient inoffensives, elles ont de tout temps fait peur. En Roumanie, par exemple, elles ont toujours eu la réputation d'attirer le malheur. Après tout, peut-être faut-il y voir l'origine du mythe du vampire. En tout cas, il est intéressant de noter que le folklore de ces régions associe la chauve-souris aux vampires, êtres démoniaques qu'on représente là bas sous la forme d'un serpent ailé, c'est-à-dire un dragon, "le dragon"... le nom même de Dracula."

Dracula n'est pas une légende transylvaine, mais une légende gothique de l'époque victorienne, dont l'action se situe en Transylvanie… 

📖  LIRE

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.